Visite de Marie-Pierre Vieu à Sète

A l’initiative de la section du Parti Communiste, c’est aux dossiers du port de Séte et aux dossiers particulièrement sensibles de l’arrêt temporaire de production du groupe Saipol, ainsi que de la régularisation des travailleurs précaires du port,  que Marie Pierre Vieu (nouvelle députée Européenne communiste) s’est attaqué vendredi pour boucler sa visite dans le département.

En présence des unions locales et départementales CGT, du conseiller Régional Nicolas 20171124_131535Cossange, et du conseiller Départemental Sébastien Andral, des conseillers municipaux Jean-Luc Bou et François Liberti, des fédérations CGT Dockers, grutiers, marins, cheminots, ainsi que Sud et CGT Saipol animaient la réunions et exposaient leurs attentes. La Cfdt dockers de Séte, quant à elle, n’a participé qu’aux premières 20 mn de la rencontre, précisant que tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes dans ses relations avec les directions et le patronat du port !

Marie-Pierre Vieu a d’abord fait le rapport des forces existantes dans l’hémicycle européen, rappelant que son groupe (la Gue) de la gauche alternative,  est ultra minoritaire face aux forces de droites et d’extrême droite. Elle rappelait que le Gouvernement actuel et le président Macron en particulier ont le pouvoir sur la politique Européenne via le conseil européen, et qu’il fallait influer sur les élus locaux : maires, Députés, Sénateurs.

IMG_20171124_083919_1CS1Elle faisait le bilan de sa rencontre avec la direction et le Président du port, et des conséquencesde la directive ultra libérale supprimant la taxe anti dumping entrainant une importation massive de plus d’un million de tonnes de biocarburant de soja en provenance d’Argentine.Les conséquences immédiates sont un arrêt total de l’usine de Séte, une perte de trafic portuaire de 30%, avec des conséquences sociales catastrophiques par la suppressions d’une centaine d’emploi. Dores déjà les dix embauches budgétisées sur le port sont gelées.

Les grutiers ont évoqué leurs attentes sur l’arrivée du groupe BP, qui doit s’engager à compléter l’activité des salariés du port et non venir avec leur propre personnel.

Les marins ont rappelé les problématiques liées à la sécurité, au remorquage et à l’amiante, encore présente dans les bateaux, dont les marins contaminés demandent réparation.

Les cheminots regrettent la fermeture de guichets, et la disparition progressive du fret ferroviaire sur le port de Sète, et rappellent que ce mode de transport est écologique et créateur d’emplois. Les voies existent et le savoir faire des agents Sncf également, il ne manque que la volonté de fournir l’activité.

La fédération CGT des Dockers rappelaient les graves entraves à la réglementation du travail qu’elle a constaté sur le port  et pour lesquelles elle a fait intervenir l’inspection du travail et missionné un avocat. Ils demandent la mensualisation et l’embauche des dockers en Cdd depuis plusieurs années. De même, les départs des plus anciens travailleurs « occasionnels » doit se faire avec réparation des préjudices subis.Ils rappellent que le port est un établissement publique Régional, et qu’à ce titre la collectivité ne peut s’en désintéresser. Ils dénoncent enfin l’attitude de la Cfdt, syndicat « collaborateur du patronat » qui installe la précarité sur le port.

La très nombreuse délégation des Saipol, axait son  intervention sur l’urgence de la situation

Marie Pierre Vieu, s’est alors engagée à se saisir de ce dossier dés lundi, tant au niveau :

Local, en sollicitant les élus du département et de la Région

Qu’au niveau National, en sollicitant les parlementaires et sénateurs

Qu’au niveau Européen, en se servant de la possibilité d’interpeller le parlement par une question d’urgence.

D’autre part elle envisage d’organiser la visite d’une délégation de syndicalistes et politiques à Bruxelles afin qu’ils soient auditionnés. Elle propose enfin, la mise en œuvre d’une étude européenne sur le développement économique  comme alternative au dumping social ; Ainsi qu’un audit européen sur les conséquences des politiques libérales sur la qualité des services publiques.

 

Elle organisera une initiative d’ampleur de son groupe politique Européenne sur le département dés le mois de juin afin d’aborder la thématique des transports en général, et traitera de la spécificité du ferroviaire et du maritime.

Enfin, elle appelle avec les élus présent à une grande mobilisation populaire à la manifestation du 2 décembre à l’initiative de la CGT pour la défense de l’emploi, avec la convergence des forces syndicales, politiques et citoyennes, afin de faire du 2 décembre la journée des SAIPOL, de l’emploi et des luttes contre les politiques libérales.

Syndicats et élus concluent en décidant de se structurer en une force locale afin d’organiser les luttes et de peser dans les décisions.

20171124_131654.jpg

Après avoir rencontré les Viticulteurs, les conchyliculteurs, et les représentants des métiers de la pêche jeudi, rdv a de nouveau été pris ce vendredi pour que le mandat européen de Marie Pierre Vieu soit mis à disposition et serve les luttes locales.

Un grand merci pour l’organisation exceptionnelle de cette initiative à la section du PCF de Sète, son secrétaire Cèdre Cadena, Jean-Luc Bou,  Sébastien Andral et François Liberti.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s